Zoom sur... la fatigue visuelle

Catégorie : 

Depuis l’arrivée des nouvelles technologies d'information et de communication, le travail se fait majoritairement grâce aux outils numériques (ordinateur, smartphone, tablette), des outils qui ont également impacté notre santé sur de nouveaux aspects, comme la fatigue visuelle.

Le travail sur écran durant plusieurs heures consécutives, peut à terme entraîner une fatigue visuelle importante car l’oeil doit procéder à de nombreuses mises au point pour voir net en continu.

Ensuite, la lecture sur un écran est beaucoup plus éprouvante car le fait de chercher des informations précises en survolant les paragraphes occasionne de nombreux mouvements et ajustements, ce qui fatigue plus rapidement notre vision, à l’inverse d’un regard fixe sur une télévision.

Enfin, l’utilisation des ordinateurs et des smartphones dans la vie quotidienne décuple cette fatigue. Par exemple, la fatigue visuelle est en troisième place (29%) des problèmes de vision rencontrés par les Français, après les problèmes de vision de près (40%) et de loin (36%)(1).

SYMPTÔMES

Les différents symptômes rencontrés peuvent être :

  • Le picotement, la rougeur et la sécheresse des yeux
  • Une vision floue et une lourdeur des paupières
  • Des maux de tête et des troubles de la concentration

CONSEILS

Tous les professionnels de santé s’accordent à dire qu’une pause minimum de 2 à 10 minutes par heure est recommandée, pour laisser les yeux se reposer afin de rester efficace pour le reste de la journée.

L’utilisation du collyre ou le fait de battre ses paupières régulièrement peut vous aider à améliorer l’humidification de vos yeux. N’oubliez pas de faire régulièrement des contrôles de votre vue, elle peut décliner sans que vous le perceviez.

Le poste de travail doit également être adapté : la distance oeil-écran doit être de 50 à 70 cm, qui correspond environ à la longueur de votre bras. La hauteur du plan de travail doit être aux alentours de 73 cm et la profondeur entre vous et l’écran doit être de 80 cm minimum.

(1) Selon le 14ème baromètre de la Santé Visuelle réalisé par l’ASNAV.


En savoir plus : consultez le résumé du 14ème baromètre de la Santé Visuelle réalisé par l’ASNAV.