Le SSTRN court pour soutenir la lutte contre le cancer du sein

Catégorie : 

Dimanche 18 mars, le SSTRN a participé à la course Odyssea. Tous les métiers du SSTRN étaient représentés pour courir ou marcher ensemble contre le cancer du sein.

Odyssea, c'est la course populaire qui permet de récolter des dons pour lutter contre le cancer du sein. Le SSTRN s'est engagé dans cette cause en créant une équipe de volontaires. Des médecins du travail, des secrétaires médicales, des IPRP, des ergonomes, des infirmiers santé travail, des ASST, l'équipe de direction... tous sont représentés pour courir contre le cancer du sein et contribuer à financer la recherche. 

Si vous souhaitez soutenir la lutte contre le cancer du sein, vous pouvez encore vous inscrire sur www.odyssea.info/course/nantes/ 

En savoir plus sur Odyssea :
Organisées depuis 17 ans et désormais dans 13 villes étapes, les courses et marches Odyssea poursuivent, grâce à l'association, leur collecte de fonds pour soutenir la recherche contre le cancer du sein. Depuis sa création en 2002 par Frédérique Quentin (ancienne athlète de l'équipe de France d'athlétisme) et Frédérique Jules (kinésithérapeute), l’association a reversé à la lutte contre le cancer du sein plus de 7,3 millions d'euros grâce à la participation de 748 000 participants. ODYSSEA continue à informer, sensibiliser, impliquer. En proposant de participer à ces épreuves de 5 ou 10 km – en courant ou en marchant – l’association rappelle aussi qu’en pratiquant une activité physique régulière, on est en meilleure santé et que l’on repousse ses risques d’être atteint de maladies graves, comme le cancer. 21% des cancers du sein sont attribuables à une insuffisance d'activité physique. En famille, entre amis, entre collègues, ou tout simplement accroc au running, tout le monde peut apporter sa pierre à l'édifice et soutenir la lutte contre le cancer du sein en rejoignant cette boucle rose solidaire. Le Cancer du sein reste le cancer féminin le plus fréquent et la première cause de mortalité chez la femme entre 35 et 55 ans. La pratique régulière d'une activité physique soutenue favorise une baisse non négligeable du risque de cancer du sein.