Santé des télétravailleurs : des changements sont nécessaires

Depuis la pandémie de Covid-19, le télétravail ne cesse de croitre et devrait durer. Des changements sont nécéssaires afin de protéger la santé des télétravailleurs. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’Organisation Internationale du Travail (OIT) font des recommandations.

Le télétravail, mis en place depuis la pandémie de Covid-19, s'est beaucoup développé et devrait normalement durer. Ce système permet l’amélioration de l’équilibre entre travail et vie personnelle, mais aussi la possibilité d’effectuer des horaires de travail flexibles et de l’activité physique. La réduction des temps de trajet pour se rendre au travail et la diminution de la pollution atmosphérique liée à la baisse du trafic routier sont également des effets positifs de ce mode de travail. Pour de nombreuses entreprises, cela favorise par ailleurs l’augmentation de la productivité et la réduction des coûts de fonctionnement. 

Mais, cependant, l'impact négatif du télétravail sur la santé physique et mentale et le bien-être social des télétravailleurs peut être considérable, des risques non négligeables sont à prendre en compte dans cette pratique. Le fait de rester tout la journée assis devant un ordinateur a des limites, telles que la fatigue oculaire, une prise de poids, des lésions musculo-squelettiques… Le télétravail peut conduire à l'isolement du collaborateur, avec un risque de dépression, d’épuisement professionnel, de violence domestique ou encore d'augmentation de la consommation d'alcool et de tabac. 

Des solutions proposées 

Afin de faire face à ces problèmes, des solutions ont été réfléchit par l'OMS et l'OIT : 

  • le développement d'un équipement adapté,
  • une planification et une priorisation des taches,
  • un rôle à jouer par les responsables dans l'accompagnement de leur collaborateurs (ceux-ci devraient élaborer des programmes spéciaux, combinant des mesures de gestion du travail et de la performance),
  • un droit à la déconnexion et à un nombre suffisant de jours de repos.

Les services de santé du travail peuvent apporter un soutien en matière de santé et de sécurité approprié comme un accompagnement ergonomique, mental, psychosocial et sanitaire des télétravailleurs.


Lire l'article sur le site de l'ONU