« Parlons travail », les résultats de la grande enquête de la CFDT

Catégorie : 

Le 20 septembre dernier, la CFDT lançait une immense enquête nationale sur le travail. L’objectif était de redonner la parole aux Français sur leur relation au travail et leurs véritables préoccupations. Résultat, plus de 200 000 personnes ont répondu au questionnaire en ligne «Parlons travail».

Pendant 4 mois (de septembre à décembre 2016), plus de 200 000 travailleurs ont donné leur avis sur des questions liées au travail, son contenu, son organisation, ses évolutions technologiques actuelles et à venir, son articulation avec la vie personnelle… Avec l'enquête « Parlons travail », la CFDT a fait le choix de la proximité et de l'interactivité afin de mieux comprendre le quotidien des travailleurs. 

L’une des plus grandes enquêtes réalisées sur le travail
Avec cette enquête d’une ampleur sans précédent, la CFDT a souhaité donner la parole aux travailleurs (salariés, agents publics, indépendants, demandeurs d’emploi, retraités…) et réaliser une photographie sur la perception du travail aujourd’hui. À l’aide d’un dispositif inédit, l’enquête a exploré 25 grands thèmes : collègues, temps passé au travail, relations avec la hiérarchie, dangers, fatigue, rêves, ambitions… 20,4 millions de réponses ont ainsi été collectées sur www.parlonstravail.fr et analysées par une équipe de statisticiens et sociologues. Cette enquête permet de mesurer les angoisses, les attentes, les peurs, les envies, les espoirs et les désirs des Français au travail.

Bonheur au travail 
Premier enseignement de cette enquête : la grande majorité des travailleurs aiment leur travail. Même si 81 % des répondants travaillent avant tout pour subvenir à leurs besoins, 77 % des répondants affirment aimer leur travail et 57 % se disent globalement fiers de ce qu’ils font. Le rapport qu’ont les travailleurs avec leur travail est donc très positif. C’est aussi le cas des relations entre collègues, car pour 76 % des répondants, les relations avec leurs collègues sont cordiales ou même formidables. En revanche, un collègue pénible peut rendre le travail invivable pour 86 % des répondants.

Santé au travail 
35 % des répondants considèrent que leur travail nuit à leur santé et cela se traduit par des problèmes de sommeil, des douleurs physiques ou un recours aux médicaments plus fréquent (44 % disent ressentir souvent des douleurs physiques à cause de leur travail et 34 % des travailleurs dorment mal à cause de leur travail). La charge de travail des répondants est également au centre de cette enquête : 51 % considèrent que leur charge de travail est excessive. Conséquence de cette charge de travail trop importante : plus de la moitié disent ne pas avoir le temps de faire leur travail correctement. De plus, un tiers des travailleurs affirment qu’il leur arrive souvent de travailler en dehors de leurs horaires de travail ou pendant leurs jours de repos. Ainsi, l’analyse de ces résultats témoigne que l’une des causes des problèmes de santé engendrés par le travail est son intensification et sa charge excessive. 

Manque d’autonomie et management 
Toujours selon cette enquête, le manque d’autonomie est la seconde source de mal-être au travail : 74 % des répondants préféreraient plus d’autonomie à plus d’encadrement. Ce sondage révèle aussi une méfiance vis-à-vis de la hiérarchie : une personne interrogée sur deux dit ne pas pouvoir compter sur l'aide de son supérieur.Une grande majorité souhaite également participer davantage aux décisions importantes de l’entreprise. Ils sont 79 % à désirer un fonctionnement plus démocratique dans leur organisation. 


Retrouvez l’ensemble des résultats de cette grande enquête sur le site www.parlonstravail.fr