Journée mondiale de lutte contre le sida, 1er décembre 2017

Catégorie : 
Mots-clés : 

La journée mondiale de lutte contre le sida a lieu tous les ans le 1er décembre. Elle est l’occasion d’une mobilisation mondiale contre le VIH/sida, où des actions d’information, de prévention et de sensibilisation sont conduites. Aujourd'hui, plus de 36 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde.

Le sida, est dû à l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) qui détruit les défenses immunitaires. Cette infection ne peut être éradiquée, mais elle peut être contrôlée efficacement par trithérapie. En 2013, 35 millions de personnes vivaient avec le virus et 1,5 millions sont mortes du sida. Différentes approches préventives et curatives permettent de réduire les risques de transmissions pour tenter d’enrayer l’épidémie, en attendant un traitement qui permettra enfin de guérir définitivement. 6000 personnes en France ont découvert leur séroposité en 2015 et on estime à 25 000 le nombre de personnes qui ignorent leur séropositivité.

Entre mauvaises informations et idées reçues...

Malgré les campagnes de prévention, les préjugés perdurent sur le sida. En France, selon un sondage réalisé pour l'association Aides par l'institut CSA, 16% des personnes qui ont un emploi et 30% des 18-24 ans seraient gênés de travailler avec un collègue séropositif. La moitié des personnes sondées justifient ces inquiétudes par la peur d'un risque de contamination. Ce sondage montre que les représentations erronées et les comportements excluants prennent leurs racines dans l’ignorance et le déficit d’information, tant sur les modes de transmission que sur les avancées thérapeutiques. 
À l'occasion de cette journée mondiale de lutte contre le sida l'association AIDES rappelle :

  • Qu’une personne séropositive dépistée, traitée et en charge virale indétectable ne transmet plus le VIH.
  • Que le risque de transmission d’une mère séropositive sous traitement à son enfant à naître est quasi nul.
  • Que rien ne justifie les restrictions d’accès à certaines professions, ni sur le plan médical ni sur le plan de la santé publique. 
  • Qu’il n’existe aucun risque à côtoyer une personne séropositive dans son quotidien ou celui de ses proches.

Une nouvelle campagne de prévention 2017 pour valoriser l’offre de dépistage

Le ministère des Solidarités et de la Santé et Santé publique France lancent une campagne de prévention pour valoriser les différents modes de dépistage. L’objectif est de lever des barrières d’ordre psychologique telles que le stress lié à l’attente des résultats ou la crainte d’être stigmatisé et des barrières d’organisation du quotidien telles que la difficulté à trouver du temps ou obtenir un rendez-vous. 5 affiches à télécharger.


 

Pour en savoir plus :

www.santepubliquefrance.fr

www.aides.org

www.sida-info-service.org