En savoir plus sur le télétravail

Catégorie : 
Mots-clés : 

Pas si nouveau dans son fonctionnement, le télétravail est pourtant devenu pour beaucoup ces dernières années une forme idéale d'exercice de sa profession, permettant de mieux concilier sa vie professionnelle et ses contraintes familiales. Si les avantages sont nombreux, les difficultés ne doivent pas être minimisées, ni du côté du salarié, ni de celui de l'employeur.

Le télétravail est une organisation du travail qui permet d'effectuer un travail, normalement réalisé dans les locaux de l'entreprise, hors de ces locaux, espace de coworking ou, plus généralement, domicile du salarié. Ceci de façon régulière et en utilisation les technologies de l'information. Ce fonctionnement s'est installé de manière conséquente dans les entreprises françaises ces dernières années, puisque qu'au moins 12% des salariés y auraient recours*.

Ses avantages sont importants. Les salariés qui peuvent exercer de cette manière sont moins soumis au stress de l'entreprise que les autres, bénéficiant d'un environnement facilitant la gestion du quotidien, annulant les temps de trajet et autorisant un meilleur équilibre entre le temps personnel et le temps professionnel. Il crée un sentiment de liberté chez le salarié, libre de s'installer comme il l'entend et de gérer son rythme d'une manière différente s'il le souhaite. Tant que le travail est fait, évidemment. Pour l'entreprise aussi, le télétravail peut être plein de bénéfices. Avec une telle organisation, plus besoin, ou moins besoin de locaux capables de recevoir tous l'effectif, avec des économies réelles sur les coûts de location, d'entretien ou de transport. De fait aussi, le salarié se sentant plus libre, la productivité augmente et l'absentéisme disparaît quasiment. Si la culture de l'entreprise est forte autour de ce concept, la solution a beaucoup de points positifs.

Mais, car il y a un mais, tout n'est pas simple pour l'employeur et le salarié. Ce dernier peut se sentir isolé et en manque d'interaction avec ses collègues, ce qui peut provoquer une perte de sens et d'intérêt et déboucher sur une routine négative. Autre point important, il faut être capable de travailler seul et mettre en place une vraie discipline autour d'horaires de travail et de respect de son emploi du temps. Pour l'employeur, la délocalisation de ses salariés complexifie leur supervision et leur accompagnement. Les communications étant la plupart du temps numériques et les temps d'échanges de vive voix étant fortement réduits, il devient difficile pour le manager de détecter les problèmes et de développer un esprit d'équipe.

Pour ces raisons, le télétravail doit être choisi par les deux parties et reposer sur un accord qui doit en préciser les conditions d'exercie et les modalités de contrôle du temps de travail. L'employeur doit par exemple pouvoir assurer la mise en place de bonnes conditions de travail et le salarié garantir à son employeur ou aux représentants du personnel l'accès à espace de travail. Le télétravail reste réversible, une condition qui doit, comme les autres, figurer dans le contrat de travail.


* Étude LBMG Worklab portant sur 20 entreprises.


En savoir plus sur le télétravail, le dossier du Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social.
Lire le dossier 5 questions sur le télétravail.

Lire également le guide de l'Anact "10 questions sur le télétravail".