Assemblée générale : président reconduit et projet associatif validé

Catégorie : 

L'assemblée générale des adhérents s'est tenue jeudi 21 juin avec deux confirmations importantes pour le Service : la confirmation de Jean CESBRON en tant que président de l'association et la validation du projet associatif 2017-2021.

Jeudi 21 juin s'est tenu l'assemblée générale ordinaire du SSTRN, en présence d'une vingtaine d'adhérents. Cette année, selon les statuts de l'association, cinq postes d'administrateurs employeurs étaient à renouveler au conseil d'administration, deux à la commission de contrôle. Vous pouvez consulter la composition modifiée des instances dans la section Association.

Après la présentation des candidats déclarés, le président a tenu à réaffirmer tenir à la pluralité de la représentation des organisations patronales dans les candidatures exprimées, ainsi qu'à la diversité des secteurs d'activité et des tailles d'entreprises dans la représentation dans nos instances. Ainsi, cette année, Medef, GNI, CGPME, U2P et UIMM44 présentaient des candidats.

Jean CESBRON a profité de son rapport moral pour redire le "difficile travail réalisé par les équipes du SSTRN depuis des années, dans un monde depuis longtemps en forte mutation". Des transformations qui pourraient encore s'ajouter selon le très attendu rapport de la commission interministérielle commandée par le Premier ministre et pilotée par Mme Charlotte LECOQ. Il a notamment pris l'exemple du "travail mené pour la rédaction du projet associatif 2017-2021, la participation aux groupes du PRST3, les ateliers de prévention proposés aux adhérents, le déploiement de la Loi travail, les travaux de réfection des centres… avec une réelle pro-activité du Service dans la conduite des projets et la mise en œuvre des actions". Il a souligné également les participations auprès de la fédération régionale et de Présanse et rappelé l'établissement d'un "budget pluriannuel qui donnera une vraie visibilité pour les années à venir". Il a terminé son propos en reconnaissant que "le monde de la santé est complexe, avec du paritarisme dans les instances, des médecins du travail qui ont une certaine autonomie et un métier qui change, une législation qui évolue constamment, entraînant une fatigue des équipes qu'il faut prendre en compte".

La séance s'est ensuite prolongée avec la présentation par M. Badi, directeur général, de l'activité de l'année 2017 et les opérations de vote. L'ensemble des résolutions a été approuvé, les postes d'administrateurs sont donc pourvus et le projet associatif 2017-2021 validé par l'assemblée générale.


Le procès-verbal de cette assemblée générale sera disponible rapidement et en ligne sur notre site internet.
Consultez la page dédiée à l'assemblée générale 2018.