Travailler avec une maladie lourde, quelques conseils.

Catégorie : 
Mots-clés : 

Travail et maladie grave ne font pas bon ménage. Les soins, la fatigue, les effets secondaires des traitements, beaucoup de choses concourent à rendre compliqué pour un salarié d'envisager de continuer de se rendre chaque matin à son travail. Pourtant, c'est possible quand l'état de santé le permet, à condition de se poser les bonnes questions.

Les personnes qui souffrent d'une maladie grave vivent au quotidien la lourdeur des traitements, des soins et des examens médicaux. Elles sont souvent obligées de stopper toute activité professionnelle, leur état de santé ne leur permettant pas de poursuivre leur travail. Mais d'autres font le choix de continuer, pour conserver un lien social, limiter l'impact financier, ne pas risquer de perdre leur emploi ou, plus simplement, penser à autre chose.

Des questions se posent alors pour elles. Doivent-elles indiquer à leur employeur qu'elles sont malades et en discuter avec lui ? Sans doute, oui, parce que cela permettra notamment de faciliter leur quotidien dans l'entreprise. La compréhension que certains moments peuvent être difficiles et nécessiter un peu de repos en sera augmentée, tout comme les possibilités d'aménagement des conditions d'exercice de l'activité pendant cette période. Sans s'orienter tout de suite vers des solutions plus lourdes de reclassement, des solutions existent : télétravail, aménagement de poste, allègement des tâches.

Juritravail donne des pistes pour avancer et trouver les bonnes solutions avec l'employeur.


Lire l'article sur le site juritravail.com.