Travail sur écran : mieux prévenir les TMS

Catégorie : 
Mots-clés : 

Secrétaire, comptable, rédacteur, développeur, ingénieur, cadre… la liste est longue des métiers qui nécessitent de passer un temps très important chaque jour devant un ordinateur. L'IRSST, spécialiste de la santé au travail du Québec, nous offre une synthèse et des sources pour améliorer les choses.

Selon l'Institut statistique du Québec, près d'un salarié sur trois ont souffert de troubles musculo-squelettiques et 6 salariés sur 10 font un lien direct entre ces troubles et un travail passé ou actuel. Souvent exercé pendant plusieurs heures consécutives, souvent dans des conditions pas du tout optimisées, le travail sur écran engendre des maux de dos, des douleurs cervicales, des traumatismes des épaules, des bras ou des mains. Des maux que les salariés concernés connaissent bien, sans forcément en identifier les causes réelles et imaginer les solutions d'amélioration.

Dans son dossier, l'IRSST aborde trois sujets autour de l'idée de prévention (les pratiques de prévention en bureautique, l'impact des modifications du mobilier, les TMS associés à la souris d'ordinateur) et compile une somme d'informations et de documents utiles à l'amélioration des conditions de travail dans les entreprises.


Lire le dossier sur le site de l'IRSST.

 

Pour aller plus loin, les documents du SSTRN