Travail et coronavirus : le point sur la situation

Catégorie : 

Le 16 mars 2020, le gouvernement français a fait paraître un communiqué qui précise les modalités d'organisation du travail suite à l'épidémie du coronavirus.

Les modalités de travail suivantes ont été établies par le Gouvernement le 16 mars 2020 en raison du coronavirus.

  • Le télétravail est impératif pour tous les postes qui le permettent :
    La façon d'éliminer la plus efficacement la propagation du virus est de limiter au maximum les contacts physiques.

  • Les règles de distanciation et les gestes barrières doivent être respectés impérativement pour les postes non compatibles avec le télétravail :
    Les entreprises doivent repenser leur organisation en intégrant de nouvelles habitudes comme les réunions à distance (appel ou visioconférence) ou la rotation des équipes. Il faut aussi de garantir des distances minimum ou limiter le nombre de personnes présentes dans un espace réduit lorsque ce n'est pas possible. De plus, tous les déplacements non indispensables doivent annulés.

  • Les restaurants d'entreprise ont le droit de rester ouverts à condition d'instaurer des distances minimums entre les tables :
    Les tables devront avoir une distance de un mètre par rapport aux autres tables. Le recours à l'étalement des horaires est conseillé.

  • Les entreprises qui ont une baisse partielle ou totale d'activité peuvent recourir au chômage partiel :
    Les entreprises dont l'activité a été réduite par le coronavirus et celles qui ont fait l'objet d'une obligation de fermeture en application de l'arrêté du 15 mars 2020 sont éligibles au dispositif d'activité partielle. Il faudra alors effectuer une demande sur le site dédié sous 30 jours à partir du 17 mars, avec effet rétroactif.

  • Les solutions de garde pour les parents d'enfants de moins de 16 ans :
    Le gouvernement encourage la solidarité locale par des solutions d'entraide pour la garde d'enfant. Une priorité est accordée au personnel soignant. En tant que parent avec un enfant de moins de 16 ans, vous pouvez recourir au télétravail si c'est possible. Si ça ne l'est pas et que vous n'avez aucune solution de garde, vous pouvez demander un arrêt de travail indemnisé (que l'employeur ne peut refuser) auprès de l'Assurance Maladie directement via leur plateforme en ligne https://declare.ameli.fr/. Ce congé est fractionnable, n'a aucun délai de carence et sera valable aussi longtemps que la structure d'accueil de votre enfant restera fermée. 

  • Les personnes à risque, dont vous retrouverez la liste ici, peuvent également bénéficier d'un arrêt de travail (différé de 48h maximum) auprès de l'Assurance Maladie (source).

Les personnes malades, à risque donc particulièrement vulnérables doivent impérativement rester à leur domicile. Il en va de même pour tous les salariés en télétravail ou en chômage partiel ainsi que tous les parents qui gardent leurs enfants.