Protocole Covid-19 : renforcer les gestes barrières !

Catégorie : 

Pour faire face à la 5e vague de la pandémie, le protocole national sanitaire en entreprise a été actualisé ce lundi 29 novembre 2021. Il demande un renforcement des gestes barrières en toutes circonstances dans la vie de l'entreprise.


Ce lundi, un nouveau protocole sanitaire entre en vigueur dans les entreprises : respect des gestes barrières, moments de convivialité, télétravail, distanciation... On fait le point sur les principaux changements.

L'essentiel : retour du masque et maintien des distances

Comme depuis le début de la pandémie, casser la transmission du virus pour protéger les personnes, notamment les plus faibles, passe par le respect des gestes barrières. Au-delà du lavage des mains et de l'aération des locaux, il est ainsi rappelé fortement qu'il est nécessaire de :

  • systématiser le port du masque dans les lieux clos et partagés ;
  • respecter une distance physique d’au moins 1 mètre entre les personnes avec port du masque ;
  • porter la distanciation à 2 mètres lorsque le masque ne peut être porté.

Afin de lutter contre l'accélération de la propagation du virus ces dernières semaines, le protocole sanitaire en entreprise prévoit un renforcement de l'ensemble des mesures de précaution et de protection des personnes.

  • Port du masque dès la deuxième personne
    Dans les locaux individuels, les salariés n’ont pas à porter le masque dès lors qu’ils se trouvent seuls.
    Dans les locaux ou bureaux collectifs, le port du masque, même lorsque que la distanciation physique peut être respectée, devient la règle générale.
    Dans les lieux recevant du public soumis au pass sanitaire, le port du masque est obligatoire pour toute personne (dont les salariés et intervenants).

  • Distanciation dans les cantines d’entreprises et en réunion
    Dans les lieux de restauration collective, une distance de deux mètres entre chaque personne à table doit être respectée, dès lors que le masque n’est pas porté..

  • Les moments de convivialité déconseillés
    Les moments de convivialité, comme les pots de départ ou de fin d’année, ne sont pas recommandés dans le contexte actuel. S’ils sont tout de même organisés, ils doivent se faire dans le strict respect des gestes barrières : port du masque, aération, distanciation physique de 2 mètres…

  • L'aération : une mesure essentielle
    Cette aération doit se faire de préférence de façon naturelle, en ouvrant les fenêtres au moins 5 minutes toutes les heures, de façon à assurer la circulation de l’air et son renouvellement. Un système de ventilation mécanique conforme, en bon état et vérifié peut assurer un apport d’air neuf. *

  • Nettoyage des mains et des surfaces
    Le nettoyage et la désinfection régulières des objets et surfaces utilisés restent un élément important de la lutte contre le virus, de même que la désinfection des mains par un lavage à l’eau et au savon, ou avec du gel hydro-alcoolique.

  • Renforcement des mesures sanitaires au sein de l’entreprise mais pas de retour au télétravail forcé
    En ce qui concerne le télétravail, le gouvernement confirme qu'il n'envisage pas de modification du protocole actuellement en vigueur. Les employeurs sont néanmoins invités à faciliter son déploiement, dans le cadre d’un dialogue social de proximité et en tenant compte des enjeux d'organisation du travail, des risques liés à l'isolement des salariés ou encore de la difficulté à respecter les gestes barrières.

    Il est également rappelé l'importance de désigner un référent Covid-19 dans les entreprises de petite taille, qui s’assurera de la mise en œuvre des mesures définies et de l’information des salariés.

 

Pour aller plus loin, consultez notre dossier Prévention Covid-19.

 


* Afin de s’assurer de la bonne aération des locaux, la mesure du CO2 dans l’air est recommandée, à des endroits et des périodes significatifs de la fréquentation du lieu, en particulier quand les préconisations d’aération naturelle ne peuvent être respectées. Toute mesure de CO2 supérieure à un seuil de 800 ppm doit conduire à agir en termes d’aération ou de réduction du nombre de personnes dans la pièce.