Patrons de PME, leur santé se dégrade

Mots-clés : 

Les patrons de PME sont nombreux à estimer qu'ils sont en bonne santé (76%) ou qu'ils ont une bonne hygiène de vie (90%). Une réponse pas si évidente tant les résultats de l'étude publié le 17/05 par l'institut Opinion Way pour MMA montrent une situation qui se dégrade.

Le constat de l'étude relève en effet des tendances en augmentation, notamment nées d'un stress lié aux difficultés financières, aux incertitudes sur l'activité et à la surcharge de travail (souvent plus de 50 heures de boulot par semaine pour près de la moitiés des dirigeants sondés).

  • 20% des patrons de PME déclarent être affectés par un problème de santé chronique,
  • 25% estiment que leur état de santé s'est détérioré ces cinq dernières années,
  • 52% disent souffrir d'anxiété,
  • 25% se sentent isolés et déprimés
  • 47% souffrent de troubles du sommeil.

Pourtant, toutes ces difficultés entrainent rarement un arrêt de travail puisque moins d'un patron sur dix a pris un congé maladie dans l'année écoulée et qu'un tiers avouent s'organiser pour ne pas s'arrêter et ainsi éviter des difficultés supplémentaires pour leur entreprise s'ils lèvent le pied.


Télécharger la présentation des résultats de l'étude.
Relire le baromètre 2015 de Malakoff Médéric.

 


[MISE À JOUR - 25/05/2016]

Le 13 mai dernier, le site Décideurs en Région publiait un entretien avec Olivier TORRES, professeur à l'Université de Montpellier et fondateur d'Amarok, l’observatoire de la santé des dirigeants de PME. L'occasion de bien comprendre que les chefs d'entreprises aussi sont soumis à des facteurs pathogènes dans le cadre de leur travail : exposition permanente au stress, incertitude du carnet de commandes, surcharge de travail fréquente, solitude devant toutes les décisions difficiles. Le tout à vivre parfois dans des périodes difficiles, notamment en temps de crise.

Lire l'article sur le site decideursenregion.fr.