Covid-19 : une nouvelle version du protocole entreprise

Catégorie : 

Face à la reprise de l’épidémie de coronavirus en France, le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de la Covid-19 a été actualisé le 23 mars 2021.

La recrudescence de la circulation du virus appelle à un renforcement des mesures sanitaires, notamment en milieu professionnel, qui représente 15% des contaminations.

Le gouvernement a publié ce mardi une version actualisée du protocole sanitaire en entreprise. Cette nouvelle mise à jour renforce notamment les obligations des entreprises en matière de télétravail dans les 16 départements concernés par les nouvelles restrictions sanitaires, ainsi que les règles relatives à la restauration collective pour l’ensemble du territoire national.

Renforcement des règles de la restauration collective

Partout en France, le protocole national en entreprise et la nouvelle fiche spécifique dédiée à la restauration collective prévoient désormais que, dans l’ensemble des départements :

  • La mise en place et l’utilisation de paniers repas doivent être privilégiées, notamment dans les situations où le salarié a la possibilité de déjeuner seul dans son bureau ou dans un espace aménagé dans le respect des règles sanitaires.
  • Lorsque le recours au panier repas n’est pas possible, le salarié doit déjeuner seul, en laissant une place vide en face de lui et en respectant strictement la règle des deux mètres de distanciation entre chaque personne.
  • Les restaurants d’entreprise doivent continuer à mettre en place des plages horaires permettant de limiter au maximum le nombre de personnes présentes sur place au même moment.

Privilégier le télétravail

Le protocole sanitaire appelle les entreprises à "organiser quand c’est possible le télétravail". Il réduit jusqu’à 30 % le risque de contamination quand il est exercé intégralement, rappelle le ministère du Travail. « Au moins quatre jours sur cinq en télétravail, c’est l’objectif qu’il faut atteindre », a précisé le Premier ministre.

Afin de retrouver le niveau de télétravail atteint en novembre, le Gouvernement se mobilise également à travers l’offre de service "Objectif Télétravail", qui permet aux entreprises de moins de 250 salariés de bénéficier gratuitement de conseils et d’un accompagnement par un expert pour organiser le télétravail en période de crise.

Respecter les gestes barrières

Selon l’Institut Pasteur, près de la moitié des contaminations en milieu professionnel sont causées par des personnes qui sont venues travailler alors qu’elles étaient déjà symptomatiques. Les salariés qui ont le moindre symptôme de la maladie ne doivent pas se rendre au travail. Le nouveau texte fait également un rappel aux règles en matière de respect des gestes barrières en cas de covoiturage, et indique que "l’employeur limite autant que possible les situations de covoiturage".