Alcool et travail : parlons-en !

Catégorie : 

Toutes les catégories socioprofessionnelles et tous les secteurs d'activités sont concernés par une consommation à risque d'alcool, selon les premiers résultats d'une étude présentée lors de la 3ème journée nationale de prévention des conduites addictives en milieux professionnels.

À la fois cause et symptôme de difficultés dans le travail, les conduites addictives concernent tous les secteurs d'activité et toutes les catégories professionnelles, femmes et hommes. Les employés de bureau, les cadres, les ouvriers, les artisans, toutes ces catégories présentent des taux élevés de consommation à risque d'alcool. C'est-à-dire qu'elle présente des risques pour la santé physique ou psychique de la personne et a un impact sur sa vie personnelle. Près de 23% des hommes travaillant dans des professions intermédiaires (enseignants, infirmiers, techniciens...), et 8,6% des femmes sont par exemple concernés.

Ces résultats sont tirés de la «cohorte Constances», vaste enquête de santé publique française lancée en 2013 et qui suit 200.000 volontaires. L’exploitation des données sur ce sujet a été financée par la mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca).

Au-delà de l’enjeu de santé et de sécurité lié à la consommation d’alcool, qualité du travail et bien-être au travail doivent aussi interpeller les dirigeants, les responsables RH et les partenaires sociaux pour que la prévention devienne une question stratégique.


Retrouvez nos dépliants de prévention sur cette question et pour plus d’information, vous pouvez consulter sur le site www.drogues.gouv.fr