COVID-19 : numéro vert et cellule d'écoute, les mesures pour les entreprises en Pays de la Loire

Catégorie : 

Face à l’épidémie du Coronavirus Covid-19, la présidente de la Région des Pays de la Loire, Mme Christelle Morançais et le préfèt de région Claude d'Harcourt, se sont réunis le 10 mars avec plusieurs acteurs économiques de la région pour réfléchir sur les conséquences actuelles et futures du coronavirus sur l'activité ainsi que proposer des dispositifs de soutien.

Acteurs économiques
Un numéro vert est mis à disposition pour tous les acteurs économiques qui ont des sollicitations (0 800 100 200) ainsi qu'une adresse e-mail : eco-coronavirus@paysdelaloire.fr. Vous pourrez retrouver un espace d'informations sur le site internet de la région.

Une cellule d'écoute
La Direccte a également mis en place une cellule d’écoute spécifique, pour informer les salariés et les employeurs au 02 53 46 79 69. La Région dispose aussi d'un référent unique auprès de la DIRRECTE, joignable à l'adresse suivante : pays-de-la-loire@direccte.gouv.fr.

La CCI (Chambre de Commerce et d'Industries) et la CMA (Chambre des Métiers de l'Artisanat) disposent de leur propre référent national. Vous pouvez joindre le référent unique de la CCI France au 01 44 45 38 62 et à l'adresse suivante : entreprises-coronavirus@ccifrance.fr ; et celui de la CMA au 01 44 43 43 85 avec l'e-mail : InfoCovid19@cma-france.fr

Comité de suivi
Une "task force" a été créée (qui comprend un comité de suivi regroupant l'ensemble des acteurs économiques et un comité technique qui réunit la BPI, la Banque de France et Business France) afin d'intervenir rapidement auprès des entreprises en difficulté.

Les mesures immédiates pour soutenir les entreprise

  • délais de paiement d'échéances sociales et/ou fiscales (URSSAF, impôts),
  • pour les situations les plus difficiles, des remises d'impôts pouvant être décidées dans le cadre d'un examen individualisé,
  • un soutien de l'État et de la banque de France (médiation du crédit) pour négocier avec sa banque un rééchelonnement des crédits bancaires,
  • la mobilisation de BpiFrance pour garantir des lignes de trésoreries bancaires dont les entreprises pourraient avoir besoin à cause de l'épidémie,
  • le maintien dans l'emploi dans les entreprises par le dispositif de chômage simplifié et renforcé,
  • l'appui au traitement d'un conflit avec des clients ou fournisseurs par un médiateur des entreprises,
  • la reconnaissance par l'État du coronavirus comme un cas de force majeure pour ses marchés publics, ce qui signifie que les pénalités de retards ne seront pas appliquées pour tous les marchés publics d'État. 

La région Pays de la Loire va également "agir sur ses propres dispositifs de soutien (subventions, prêts ou garanties) qu'elle consent aux entreprises. Elle abondera budgétairement en fonction de l'évolution de la situation et des besoins exprimés par les entreprises". 


En savoir plus : retrouvez la communication officielle du gouvernement ainsi que l'article de Ouest-France pour les mesures en Pays de la Loire.