L'activité des PME bousculée par l'impact du coronavirus

Catégorie : 

Très réactive, la CPME (Confédération des Petites et Moyennes Entreprises) a réalisé une enquête auprès de 940 chefs d’entreprise pour connaître l'impact du coronavirus sur l'activité des PME entre le 27 février et le 3 mars 2020.

La CPME propose un état des lieux très récent de l'impact du coronavirus sur les petites et moyennes entreprises françaises.

COMMERCE & TOURISME
L'enquête rapporte que 54% des entreprises qui exportent vers les zones infectées rencontrent des difficultés, comme 39% des entreprises qui importent des marchandises de ces mêmes zones. Parallèlement, 53% des entreprises qui dépendent du domaine touristique peuvent déjà observer une baisse de leur chiffre d'affaires.

POURSUITE D'ACTIVITÉ & PRÉVENTION
Fin février, 51% des employeurs étaient inquiets par rapport à leur activité contre 68% cette semaine. De plus, 66% d'entre eux attendent des dispositifs d'accompagnement et de soutien provenant du gouvernement.
67% des chefs d'entreprises se considèrent assez informés sur les bonnes pratiques à tenir pour les mesures à prendre face à l'expansion du coronavirus. En revanche, 56% d'entre eux n'ont pas mis en place de protections spécifiques contre le Covid-19 mais ils sont aussi opposés aux mesures gouvernementales interférant dans la vie des entreprises.

Au vu des résultats de l'enquête, la CPME insiste sur le fait de se mobiliser pour soutenir et accompagner les PME françaises dans cette période compliquée. C’est pourquoi, après avoir obtenu que le cas de force majeure puisse s’appliquer aux difficultés provoquées par le coronavirus, face à la détérioration de la situation, la Confédération des PME souhaite voir étudiée la mise en place d’un état de « catastrophe naturelle sanitaire. »


En savoir plus : retrouvez l'enquête de la CPME.