Travail et chaleur

L'exposition à la chaleur peut être à l'origine de troubles sérieux chez un individu. La température corporelle doit rester constante, quelles que soient les caractéristiques thermiques de l'environnement.

Pour maintenir la température du corps, des mécanismes de régulation sont mis en jeu et peuvent être débordés, notamment en période caniculaire.

Sur le lieu de travail, une combinaison de facteurs individuels (âge, santé physique, état de fatigue, dépense physique inhérente à la tâche) et collectifs (organisation de l'activité, conditions de travail) joue alors un rôle prépondérant non seulement sur la santé, mais aussi sur l'altération des performances mentales et physiques des individus.

LA CANICULE : un cas extrême de travail par temps chaud

La canicule est une période de très forte chaleur durant l'été. Il n'existe pas de définition officielle, mais certains indicateurs permettent de définir une situation de canicule.

Indicateurs de canicule

  • Pour le nord de la France : la température ne descend pas au-dessous de 18°C la nuit et est égale ou supérieure à 30°C dans la journée
  • Pour le sud de la France : la température ne descend pas au-dessous de 20°C la nuit et est égale ou supérieure à 35°C dans la journée

Dans tous les cas, la situation est considérée comme caniculaire lorsque les températures s’établissent sur plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

Pour une information en temps réel de la situation météorologique, vous pouvez consulter la carte de vigilance de Météo-France qui est mise à jour a minima deux fois par jour à 6h et 16h : http://vigilance.meteofrance.com 

Les effets sur la santé d'une exposition à la chaleur

Coup de chaleur

Signes d’alerte : maux de tête, nausées, vomissements, grande faiblesse, étourdissements, peau sèche, rouge, chaude, absence de transpiration, troubles du comportement, propos incohérents, délire, hallucinations, agitation ou confusion, perte d'équilibre, essoufflement, accélération du pouls, température supérieure à 40°6, possibilité de perte de connaissance.

  • Cessez toute activité dès les premiers signes.
  • Ne conduisez pas.

Le coup de chaleur nécessite d’agir rapidement et efficacement.

Les conduites à tenir si vous êtes témoin d'un coup de chaleur :

  • Stoppez toute activité.
  • Alertez les secours : SAMU (15) ou pompiers (18).
  • Transportez la victime dans un endroit ventilé, frais, à l’ombre, ôtez ses vêtements, ou desserrez-les.
  • Aspergez son corps d’eau fraîche et appliquez-lui un linge humide renouvelé régulièrement, en particulier sur la tête et la nuque, en ventilant au maximum.
  • Donnez-lui à boire de l’eau fraîche en petites quantités et souvent, uniquement si elle est consciente.
  • Ne donnez pas de médicaments.
  • En cas de perte de connaissance, mettez la personne en position latérale de sécurité.

Risque accidentel

Par la diminution des performances mentales et physiques (diminution de la vigilance et des capacités de réaction).

Coups de soleil

Signes d’alerte : rougeur, douleur, oedème, vésicules, fièvres, maux de tête.

Crampes

Signes d’alerte : spasmes douloureux (jambes, abdomen), transpiration.

Épuisement

Signes d’alerte : forte transpiration, fatigue, faiblesse, froideur et pâleur de la peau, pouls faible, température normale.

Les documents à télécharger