Nos missions et nos actions à vos côtés

Depuis le début de la situation pandémique actuelle, le SSTRN est particulièrement mobilisé pour accompagner ses adhérents et leurs salariés. Nous avons conscience que beaucoup d’entreprises sont touchées dans leur fonctionnement mais aussi dans leur activité. Pour cette raison, nos équipes sont pro-actives pour accompagner chaque entreprise qui en émet le souhait dans sa reprise d’activité.

 


 

Nos missions pour accompagner les entreprises et leurs salariés

Les équipes santé travail du SSTRN sont les conseillers des employeurs et des salariés. Leurs missions, collective ou individuelle, au plus près des salariés et entreprises concernées, ne sont pas des missions de contrôle, mais d’accompagnement à la mise en place de la prévention.

  • Mener des actions de santé au travail en entreprise, dans le but de préserver la santé physique et mentale des travailleurs.
  • Conseiller les employeurs, les travailleurs et leurs représentants sur les dispositions et mesures nécessaires afin d'éviter ou de diminuer les risques professionnels, et d'améliorer les conditions de travail.
  • Assurer la surveillance de l'état de santé des travailleurs.
  • Participer au suivi et à la traçabilité des expositions professionnelles et à la veille sanitaire.


 Consulter la page Missions sur le site du SSTRN


 

Une mobilisation constante

Sans attendre la demande du Ministère du travail et de la Direction générale du travail (DGT), le SSTRN a décidé de maintenir son activité au service des entreprises et des salariés et est activement mobilisé dans la lutte contre le COVID-19.

Nos priorités sont conformes à l'’ordonnance n° 2020-386 du 1er avril 2020 :

  • la diffusion dans le monde du travail de messages de prévention contre le risque de contagion ;
  • l’appui aux entreprises dans la définition et la mise en œuvre des mesures de prévention contre ce risque ;
  • l’accompagnement des entreprises amenées, par l’effet de la crise sanitaire, à accroître ou adapter leur activité, ne particulier celles des secteurs prioritaires.

Pendant la période du confinement, si comme beaucoup d'entreprises un tiers de nos salariés ont été en arrêt de travail pour cause de maladie ou de garde d'enfants, nos médecins du travail ont quotidiennement réalisé les visites médicales indispensables à l'activité des entreprises. Nous avons réalisé de plus en plus de ces rendez-vous en téléconsultation. Une démarche qui va perdurer au-delà du 11 mai.

Parallèlement, nos équipes ont œuvré pour mettre à jour les informations des risques professionnels associés aux postes de travail afin de renforcer la connaissance que nos professionnels ont de la réalité de terrain des entreprises que nous accompagnons.

Dès le départ, nos équipes ont contacté les entreprises pour s'entretenir avec elles. Cette démarche pro-active va mobiliser une part grandissante de nos effectifs dans la phase de reprise de l'activité.

Enfin, nous avons travaillé sans limite à réaliser une veille d'information pour proposer sur notre site internet et nos réseaux sociaux toutes les informations utiles aux entreprises et aux salariés.

 Consulter la page Organisation du SSTRN pour maintenir le service


 

Vous accompagner pendant la phase de déconfinement

Les entreprises qui reprendront leur activité à partir du 11 mai, comme celles qui l'ont fait avant cette date, doivent procéder sans délai à une réévaluation des risques en y associant leurs représentants du personnel et mettre en œuvre des mesures adaptées de prévention. Ces mesures concernent la prévention des contaminations, des risques psychosociaux, des risques liés à l’organisation du travail notamment en cas de forte activité….

Nos équipes santé travail sont là pour les accompagner.

En premier lieu, ce dossier informe de l'ensemble des choses à savoir pour conduire la reprise de l'activité de la meilleure manière possible. En addition, des fiches situations de travail sont édités par le SSTRN, ainsi que des fiches conseils métiers par le Ministère du travail

L'ordonnance du 1er avril prévoit que les médecins du travail puissent prescrire des arrêts maladie aux personnes atteintes ou présentant des symptômes évoquant le COVID-19 (ou risquant de contracter une forme grave de la maladie). Elle propose également que les services de santé au travail puissent procéder à des tests de dépistage du COVID-19 dans certaines conditions. Le contenu et les conditions d’exercice de ces missions doivent être définis par un décret et un arrêté qui sont toujours en attente de publication le 30 avril.

 Consulter le site du Ministère du travail sur le rôle des SSTI pendant la crise sanitaire

 


 

Nos actions sur le terrain

Pendant la phase de confinement, les actions en milieu de travail que nos équipes réalisent habituellement dans les entreprises ont été reportées lorsqu’elles n'étaient pas en rapport direct avec l’épidémie de COVID-19, sauf si le médecin du travail estimait que l’urgence ou la gravité des risques pour la santé des travailleurs justifiait une intervention sans délai. Cela pouvait notamment concerner les analyses et enquêtes faisant suite à un accident du travail ou, lorsque la situation l’exige, certaines procédures engagées en vue de la reconnaissance de l’inaptitude.

Afin de répondre à nos missions de prévention et d’information, nos équipes santé travail conduisent des actions de conseil et d’information auprès des employeurs, des travailleurs et de leurs représentants, par des actions de métrologie et d'étude en milieu de travail, des sensibilisations sur des thématiques propres à l’entreprise…

Pendant la phase de déconfinement, nos actions en entreprises vont progressivement reprendre, principalement à distance. Lorsque les déplacements sont absolument nécessaires, les actions en milieu de travail se feront évidemment dans le respect des mesures de précaution sanitaire, en lien avec les préconisations des autorités sanitaires et suivant les décisions gouvernementales.


Ce contenu est généraliste à la date de mise à jour de cette page et susceptible de modification en fonction des recommandations des autorités sanitaires. Pour tout conseil personnalisé, contactez votre médecin du travail.