Comment envisager le dépistage du virus ?

Page mise à jour : 18/12/2020 à 11h00


Nettoyer les locaux | Gestes barrières | Dépistage | Port du masque | Éviter un cluster


 

Dans la perspective de la reprise d'activité, les entreprises, comme les états, sont tentées de procéder au dépistage de leurs salariés. Cette démarche, pour louable qu'elle est, se heurte à plusieurs écueils. On fait le point sur les tests et le dépistage.

 


 

Les types de tests

Tests virologiques (tests par PCR)

PrincipeDétecter le génôme du virus
Réponse à la questionSuis-je porteur du virus ?
PrélèvementÉcouvillonnage naso-pharyngé par un professionnel de santé équipé
Durée d’analyseQuelques heures
 FiabilitéTrès bonne
Méthode de référence validée

Les tests par PCR ont pour objectif de casser la chaîne de transmission du virus en détectant les personnes contaminées.


Tests sérologiques

PrincipeDétecter la présence d’anticorps au virus
Réponse à la questionAi-je été en contact avec le virus ?
PrélèvementSanguin
Durée d’analyseQuelques minutes à quelques heures
 FiabilitéTrop d’incertitudes sur la fiabilité des tests et l’immunité
Développement et évaluation toujours en cours par les scientifiques

Les tests sérologiques n’apportent ce jour aucune information fiable sur une possible protection ou un statut immunitaire d’un malade. Ils ne sont donc pour le moment ni validés, ni recommandés, ni obligatoires.

 

Tests antigéniques

PrincipeDétecter la présence d'une protéine du virus, avec un résultat rapide
Réponse à la questionAi-je été en contact avec le virus ?
Prélèvement

Écouvillonnage naso-pharyngé par un professionnel de santé équipé

Durée d’analyseEntre 15 et 30 minutes
 Fiabilité

Moins sensible et moins spécifique que le test PCR.
Pas d’intérêt en population générale pour des sujets asymptomatiques.
Ne peut en aucun cas remplacer le dépistage par test RT-PCR.

Les tests antigéniques, s'ils en sont pas idéaux dans le cas de personnes asymptomatiques, permettent en revanche d'obtenir les résultats très rapidement, donc de placer en isolement les personnes concernées le plus rapidement possible pour limiter la propagation et informer les personnes cas contact.



 

Des écueils majeurs pour envisager des tester les salariés

Comme indiqué dans le tableau ci-dessus, les deux types de tests aujourd'hui possibles présentent chacun des inconvénients.

  • Si le test sérologique permet d'identifier une personne qui a été infectée par le virus, cette information ne garantit en rien la préservation d'une nouvelle contamination, en l'état actuel des connaissances scientifiques sur ce nouveau virus. De plus, sa fiabilité est pour le moment encore incertaine. Pour cette raison, les multiplier ne présentarait pas une garantie suffisante.

  • Si le test virologique est fiable, il renseigne sur la présence du virus dans l'organisme. Il permet donc d'identifier une personne infectée à un instant T… mais ne garantira pas qu'une personne négative le lundi ne sera pas positive le mardi si elle a été infectée entretemps. Pour cette raison, la seule manière de garantir une fiabilité collective serait de procéder chaque jour au test virologique de toutes les personnes. Difficile à mettre en œuvre à l'échelle d'une entreprise… inenvisageable à l'échelle d'une région ou d'un état.



 

Les droits de l'employeur en matière de dépistage

Pour l'employeur se pose la question des limites juridiques aux mesures qu'il peut prendre pour assurer la sécurité de ses salariés. Trois obstacles juridiques rendent difficile pour les entreprises d'imposer des tests de dépistage : le secret médical empêche l'employeur de réclamer les résultats d'un examen de santé, la réglementation RGPD interdit la constitution de fichiers de santé sans accord de la CNIL, l'entreprise risque d'être confrontée au principe de non-discrimination.

Il est en revanche possible de jouer sur le bon sens en demandant aux salariés de prendre leur température le matin et, si elle est égale ou supérieure à 38°, les inviter à rester à leur domicile, par exemple en télétravail, et à contacter leur médecin généraliste.

À la date de mise à jour de cette page, nous sommes en attente de plus de précision sur les modalités qui permettraient aux entreprises d'assurer ou de demander le dépistage de leurs salariés.

Les documents à télécharger

Ce contenu est généraliste à la date de mise à jour de cette page et susceptible de modification en fonction des recommandations des autorités sanitaires. Pour tout conseil personnalisé, contactez votre médecin du travail.