Projet associatif 2017-2021

Si les statuts d’association loi 1901 du SSTRN définissent sa raison d’être et fondent en principe son action, ses objectifs, ses missions et les moyens qu’il doit mobiliser pour la mise en œuvre opérationnelle de son projet sont à préciser. Le projet associatif se veut le porteur du projet global de l’association SSTRN, à la manière de ce que sont les projets d’établissements pour les établissements de santé, et constitue le fondement de son approche stratégique. Plate-forme institutionnelle, il vise à définir le cadre et les orientations dans lesquels s’inscrivent le fonctionnement de la vie associative et le travail assuré par les équipes opérationnelles. Il matérialise les aspirations, motive les choix opérationnels et permet d’inscrire l’association dans une véritable démarche qualité.

Le projet associatif engage l’association dans une démarche globale au service de ses missions et sert de référence à l’obtention de l’agrément et à la signature du contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens (CPOM), signé pour cinq ans avec la Direccte et la Carsat. Il est un outil de la gouvernance associative, un outil de communication interne et externe, un outil de management des salariés, un outil au service de l’éthique associative, un outil de sécurisation budgétaire et fiscale.

Des engagements forts au service des adhérents

Le projet associatif matérialise des engagements forts au profit des adhérents et de leurs salariés :

  • améliorer l’accès à la santé au travail en développant les services aux entreprises et la qualité de nos actions,
  • assurer la conformité réglementaire et juridique des entreprises adhérentes,
  • développer une santé au travail de proximité, en faisant de la prévention collective et individuelle en entreprise l’essentiel des missions du SSTRN,
  • valoriser l’engagement des employeurs et les moyens qu’ils mettent en œuvre au bénéfice de la santé de leurs salariés,
  • afficher et partager les missions et les actions du SSTRN pour la préservation de la santé au travail,
  • devenir un acteur important du territoire en développant les liens et les partenariats, en dynamisant la filière.

Une politique de prévention tournée vers les adhérents

Fondée sur une meilleure analyse du besoin et de la réalité des entreprises, centre par centre, en s’appuyant sur les axes prioritaires d’action définis dans les plans santé travail nationaux (PST3) et régionaux (PRST3), la politique de prévention fixe les priorités d’action au service des adhérents. Les changements liés à la mise en œuvre de la Loi travail et les conditions de la conformité réglementaire sont pris en compte par l’évolution de l’organisation proposée. Elle vise à mettre en œuvre une stratégie de prévention en santé au travail la plus performante possible, en déployant les deux champs d’action : la prévention individuelle et la prévention collective.

Inscrit sur une période de quatre ans pour son déploiement, jusqu’en 2021, le projet associatif fixe des objectifs ambitieux :

  • assurer une couverture à 100% des besoins en suivi individuel des salariés des adhérents,
  • prendre en charge la totalité des entreprises adhérentes en matière de prévention collective,
  • améliorer la réalisation des fiches d’entreprise,
  • améliorer la prise en charge des salariés du secteur intérim,
  • mettre en œuvre dans les centres des projets d’équipes santé travail adaptés aux spécificités locales,
  • réorganiser les fonctions transversales du Service et les capacités de veille sanitaire et de recherche en santé.

Des politiques opérationnelles fortes pour porter les valeurs associatives

Le projet associatif 2017-2021, dans son approche globale, porte également les dimensions classiques d’une organisation ou d’une entreprise ambitieuse dans la réalisation de ses missions et la conduite de ses actions, soucieuse de la qualité du travail qu’elle produit et attentive à la qualité de vie de ses salariés.

Les champs classiques de la communication et de l’information, des ressources humaines, de la qualité, des moyens généraux et du développement durable, des systèmes d’information sont inscrits dans l’organisation et les projets comme des axes de travail et de développement aux objectifs ambitieux. La politique financière cadre les moyens que les adhérents mettent chaque année à la disposition du SSTRN, en définissant une politique budgétaire pluriannuelle permettant la réalisation des objectifs du projet.


Jeudi 14 décembre, lors d'une séance dédiée à ce sujet, le conseil d'administration a validé le projet associatif et le budget pluriannuel qui y est associé.

Les documents à télécharger