Onglerie et risque chimique : mise en garde de l'Anses

Catégorie : 

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a rendu son rapport sur les risques pour la santé des professionnels du soin et de la décoration de l’ongle.

Les professionnels du secteur des ongleries sont exposés a de nombreux produits contenant des substances chimiques dans le cadre de leur activité quotidienne (soins et de décoration de l’ongle, pose de vernis classique ou semi-permanent…).

Des substances dangereuses

Afin d’évaluer les risques liés à cette exposition, l’Anses a analysé 700 substances présentes dans la composition de ces produits ou dans les atmosphères de travail. Le rapport indique que « 60 de ces 700 substances ont été jugées très préoccupantes de par leur classe de danger la plus élevée (classification cancérogène, mutagène et toxique pour la reproduction (CMR), sensibilisant et/ou inscrite sur une liste de perturbateurs endocriniens potentiels). » Face à ce constat, il est essentiel de mettre en place des mesures de prévention permettant de limiter l’exposition et les risques des professionnels du secteur.

Prévenir les risques

Au vu des conclusions de son expertise, l’Anses émet des recommandations à destination des professionnels exerçant une activité de soin et de décoration de l’ongle. L’Agence préconise la mise en œuvre de mesures de prévention du risque chimique autour de trois principales recommandations :

  • la recherche de produits de substitution, 
  • l’utilisation de tables aspirantes,
  • le port d’équipements de protection individuelle adaptés (gants, masques…).

L’ANSES rappelle également l'importance de rendre obligatoire une formation diplômante pour toute personne amenée à exercer une activité dans le domaine du soin et de la décoration de l’ongle.


Pour en savoir plus, téléchargez le rapport de l'Anses relatif à l'évaluation des risques des professionnels exposés aux produits utilisés dans les activités de soin et de décoration de l'ongle.