Nouvelle version du protocole national de mesures sanitaires face à l'épidémie de COVID-19

À partir du 1er septembre, le nouveau protocole national de santé et de sécurité des salariés propose un renforcement des mesures sanitaires actuelles tout en permettant une certaine souplesse sur la mise en place d'ajustements.

Mesures de protection dans l'entreprise

En entreprise, il est conseillé d'encourager le dialogue social par le biais du salarié designé compétent ou le référent covid mais aussi par les représentants du personnel et syndicaux, qui seront aptes à expliquer la situation aux salariés et aider à la mise en place concrète des nouvelles recommandations. Les nouvelles mesures peuvent être intégrées dans le règlement intérieur de chaque entreprise et être notifiées aux salariés.
Il est demandé d'avoir une attention particulière sur :

  • les salariés détachés, saisonniers, intérimaires : veillez à respecter toutes les mesures équivalentes à tous les autres salariés et assurez-vous d’une bonne compréhension des consignes (certaines fiches métiers du gouvernement sont disponibles dans plusieurs langues).
  • les travailleurs à risques : le télétravail, le port du masque et la vigilance des salariés concernés sont fortement recommandés. Une sollicitation auprès du service de santé au travail de l'entreprise est possible pour un réaménagement de poste. Si la personne à risque présente une pathologie particulièrement lourde, il est possible pour le salarié d'être placé en activité partielle si le médecin traitant l’estime nécessaire. 

Mesures de protection des salariés

L’objectif, en complément des gestes barrières et de la distanciation physique, est de limiter le risque d’affluence et de croisement dans l'entreprise. Le télétravail est donc à prioriser dès qu'il est possible. Il est préconisé de prévoir des espaces dédiés pour chaque salarié (des supports de séparation et de protection sont à prévoir pour un bureau partagé en complément du masque) mais aussi d'assurer une bonne gestion des flux de circulation avec des délimitations.

Il est aussi conseillé d'étaler les horaires d'arrivées, de départs mais également des pauses et d'afficher une estimation maximale de personnes par salle (il faut compter environ 4m2 par personne). Afin de limiter les risques de contamination, chaque salarié doit avoir des objets qui lui sont dédiés, de respecter les procédures de nettoyage et de désinfection régulières avec du matériel adapté (produit virucide répondant à la norme NF EN 14476 juillet 2019), l'aération des locaux (15 mn. toutes les 3 heures) ainsi qu'une bonne gestion de l’élimination des déchets.

Port du masque

Associé aux gestes barrière et à la distanciation physique, le port du masque est devenu systématiquement obligatoire dans les lieux collectifs clos (hors bureaux individuels). Des adaptations à ce principe peuvent être organisées par les entreprises afin de répondre aux particularités de certains secteurs ou de certains postes.


Dépistage

Le relais des messages des autorités sanitaires doit être réalisé dans les entreprises. Toute personne présentant des symptômes doit être invitée par son employeur à ne pas se rendre sur son lieu de travail et à consulter un médecin sans délai, se faire dépister et s’isoler dans l’attente des résultats. Si un salarié présente des symptômes, il faut suivre le protocole de prise en charge que vous retrouverez ci-dessous.