Index égalité femmes hommes : c’est le tour des entreprises de plus de 250 salariés

Depuis le 1er septembre 2019, les entreprises de plus de 250 salariés doivent rendre public leur index en matière d'égalité homme-femme.  Avec une note de 91 (sur 100), le SSTRN confirme son engagement en faveur de l'égalité professionnelle. 

La loi n°2018-771 pour la liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018 et le décret n°2019-15 du 8 janvier 2019 ont renforcé les dispositions légales en matière d’égalité professionnelle. L’égalité salariale entre les femmes et les hommes en entreprise fait désormais l’objet d’une obligation de résultat et non plus seulement de moyens.

Dès le 1er septembre 2019, les entreprises de plus de 250 salariés ont une obligation de transparence et de communication s’impose à elles en matière d’égalité professionnelle. Dorénavant, toutes les entreprises d’au moins 50 salariés devront calculer, chaque année, un index de l’égalité professionnelle.

Les entreprises de 50 à 249 salariés seront soumises à l’index à partir du 1er mars 2020.

L’engagement du SSTRN

Notre engagement pour l'égalité femmes hommes est souligné grâce à un résultat de 91 points sur 100.
L'effectif féminin représente 80,95 % de l’effectif total de l’association.
Leur présence dans l’encadrement est de 61,53 %, dont 28 % parmi les cadres dirigeants et stratégiques.

L’index, sur 100 points, se calcule à partir de 5 indicateurs pour l’entreprise de plus de 250 salariés :

  • écart de rémunération femmes-hommes, 
  • écart de répartition des augmentations individuelles, 
  • écart de répartition des promotions (uniquement dans les entreprises de plus de 250 salariés),
  • nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité, 
  • parité parmi les 10 plus hautes rémunérations.

Pour en savoir plus, consultez la note explicative éditée par le Ministère du Travail.