Bannir la tuberculose d'ici 2035 ?

Catégorie : 

Depuis 2014 et à l'occasion de la Journée Mondiale de Lutte contre la tuberculose, l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a mis en place une stratégie pour bannir la tuberculose, l'une des 10 premières causes de mortalité dans le monde.

Le 24 mars est une journée consacrée à la lutte contre la tuberculose, maladie infectieuse la plus meurtrière dans le monde, pourtant évitable et curable. Chaque jour, environ 4500 personnes meurent de la tuberculose et près de 30 000 la contractent. Cette date n'a pas été choisie au hasard, elle correspond au jour où le Dr Robert Koch a annoncé qu’il avait découvert le bacille à l’origine de la tuberculose, et a ainsi permis d’envisager de diagnostiquer et de guérir la maladie.

LA TUBERCULOSE

La tuberculose est due à une bactérie (Mycobacterium tuberculosis) touchant le plus souvent les poumons ; elle se transmet d’une personne à l’autre par voie aérienne. Quand une personne ayant une tuberculose pulmonaire tousse ou éternue, elle projette des bacilles tuberculeux dans l’air. Il suffit d’en respirer seulement quelques-uns pour s’infecter. Mais les sujets infectés par le bacille tuberculeux ont 5% de risque de développer la maladie ; en revanche, le risque est beaucoup plus élevé pour ceux qui ont un système immunitaire déficient. Lorsque les défenses de l'organisme sont insuffisantes, les bacilles se réveillent et provoquent une Tuberculose maladie. Le malade devient alors contagieux et symptomatique : toux persistante, expectorations, crachats sanglants, fièvre, fatigue, sueurs noctures, amaigrissement.

RISQUE DE CONTAGION EN ENTREPRISE

Prévenir la contagion collectivement : aérer et ventiler les locaux, les nettoyer régulièrement et favoriser l'éclairage naturel ; et individuellement : port de masques de protection recommandé en milieu de soin et plus particulièrement lors d'une situation à risque. 

Qui dépister et comment ? Le dépistage doit être pour les collègues de travail qui ont été en contact prolongé avec un cas contagieux dans un rayon de 2 mètres et dans les 3 mois qui suivent. Le dépistage comprend un examen médical, associé à deux radiographies pulmonaires espacées de 3 mois puis un contrôle radiologique au bout d'un an, ainsi qu'un test cutané IntraDermoRéaction (IDR) à la tuberculine et/ou un test sanguin.


ÉRADIQUER LA MALADIE

L'OMS a proposé une stratégie mondiale pour éradiquer l’épidémie mondiale avec comme objectif de réduire le nombre de décès de 95% et l’incidence de 90% entre 2015 et 2035. D’après les estimations, la lutte antituberculeuse menée dans le monde a déjà permis de sauver 54 millions de personnes et de réduire le taux de mortalité de 42% depuis l’an 2000. 

Chaque année, l'OMS propose un angle différent de campagne pour lutter contre la maladie. Cette année, le thème est «Il est temps» ; pour insister sur le fait qu’il est urgent pour les dirigeants d’agir afin d'honorer leurs engagements :

  • mieux responsabiliser;
  • garantir un financement suffisant et durable, y compris pour la recherche;
  • contribuer à mettre un terme à la stigmatisation et à la discrimination;
  • promouvoir une action équitable, axée sur l’humain et qui respecte les droits de l’homme.

Elle appelle donc les gouvernements, les communautés touchées, les organisations de la société civile, les dispensateurs de soins de santé et les partenaires nationaux et internationaux à unir leurs forces sous la bannière de sa récente initiative intitulée «Find. Treat. All. #EndTB» (Trouver. Traiter. Tous), lancée conjointement avec le Fonds mondial et le Partenariat Halte à la tuberculose.


En savoir plus : Retrouvez sur le site de l'OMS, les informations-clés sur la tuberculose et la dossier dédié à la stratégie mondiale contre la tuberculose.