Les accidents du travail en baisse, sauf pour l'intérim et l'aide à la personne

L’Assurance Maladie - Risques Professionnels a récemment publié son bilan de l'année 2017 lié aux accidents du travail. Par ailleurs, une étude de l'INSEE est également sortie sur les accidents du travail et leurs conséquences en France.

Quelques progrès...

Le bilan de l’assurance maladie rapporte une baisse de 0,5% de la sinistralité des accidents du travail par rapport à 2016, qui équivaut à 33,4 accidents du travail pour 1000 salariés (contre 120 pour 1000 salariés en 1946).

Plus particulièrement, nous pouvons noter la baisse de 3% des accidents dans le secteur du BTP, qui s’ajoute à la baisse de l’année précédente qui était de 3,1%. Le secteur du BTP compte dorénavant 56,8 accidents pour 1000 salariés.

Une baisse de 0,5% des cas de maladies professionnelles a également été enregistrée ainsi qu’une diminution de 5,9% des pathologies liées à l’amiante.

Augmentation de la fréquence d’accidents du travail sur des secteurs spécifiques et de certaines maladies

La fréquence d’accidents du travail dans le secteur de l’aide et des soins à la personne a grimpée : elle est maintenant comprise entre 52,8 et 97,2 accidents pour 1000 salariés. Le secteur de l’intérim compte également une hausse de 19,6% des accidents du travail (53,6 accidents pour 1000 salariés contre 44,8 en 2015).

On constate également une hausse de 4,3% des accidents de trajets dont plus de la moitié concerne le risque routier. De plus, le bilan montre l’existence d’une hausse de 12,2% des cancers hors amiante et d’une hausse de 35% des affections psychiques.


Les conséquences des accidents du travail

L’étude de l'INSEE relève que 26% des personnes ont subi au moins un accident du travail depuis le début de leur carrière et que 5% des personnes ayant déjà travaillés ont subi un accident du travail au cours des 12 derniers mois. En revanche, 4% de ces accidents ont entraîné la fin de l’activité professionnelle dont 15% pour les personnes de plus de 55 ans. Ensuite, 18% des personnes interrogées disent avoir été blessées dans un accident du travail dans leur dernier emploi (dont 28% travaillent avec des postures pénibles et 38% travaillent avec de fortes vibrations).

Les causes d’accidents

Les causes (secteurs, fonctions et âges confondus) les plus fréquentes sont causées par :

  • les chutes (28%), de plain-pied (18%), en hauteur (10%)
  • les machines et les outils (22%)
  • une charge ou un effort excessif (17%)
  • les accidents de la route (9%)

Par ailleurs, 40% des ouvriers déclarent un accident avec blessure au cours de leur carrière, contre 20% des cadres. 


Pour en savoir plus : Retrouvez le bilan de l'Assurance Maladie et l'étude de l'INSEE.