L'absentéisme coûte cher aux entreprises

Mots-clés : 

L'absentéisme est un problème qui coûte 60 milliards d'euros chaque année aux entreprises françaises. Or tous les cas d'absence ne sont semble-t-il pas justifiés si l'on en croit les résultats de l'enquête IFOP sur le sujet.

Dans une enquête menée en partenariat avec Securex et Oxygen auprès d'un échantillon de 1291 salariés actifs de 18 ans et plus, l'institut de sondage IFOP revèle que 41% des actifs ont été en arrêt de travail au moins un jour en 2016, une proportion qui est de 22% pour les arrêts de 5 jours et plus et de 15% pour les arrêts de 10 jours et plus. Plus étonnant, ou préoccupant, 20% des personnes interrogées estiments qu'elles auraient pu aller travailler lors de ces absences, et même 28% chez les hommes.

Parmi les raisons autres que la santé pour expliquer un arrêt maladie, le panel cite dans l'ordre la surcharge de travail ou le non paiement des heures supplémentaires (21%), la convenance personnelle (19%), l'absence de motivation, la lassitude ou la non reconnaissance du travail (18%) et un conflit avec un collaborateur ou un supérieur hiérarchique (13%). La plupart de ces problèmes auraient pu être évités en amont de leur survenue. Une piste sérieuse à explorer pour les entreprises puisque 64% des salariés estiment que leur travail a été impacté par les absences de collègues.


Plus d'information sur le site de l'FOP.
Télécharger les résultats de l'étude.